Dans cet article je vais vous présenter un vélo électrique de la marque Eskute qui semble avoir des caractéristiques très intéressantes sur le papier avec un prix abordable, l’objectif est de le tester et d’avoir un avis complet dessus.


Depuis la publication de la vidéo de transformation d’un vélo normal en un vélo électrique. (voir vidéo : https://youtu.be/CySMSCtyJxU)

Vous êtes nombreuses et nombreux à me demander des conseils en terme de vélo électrique et surtout plusieurs à vouloir investir dans un engin qui puisse vous être utile dans votre quotidien avec une bonne fabrication et une longue autonomie.

Je me suis penché sur le sujet et j’ai décidé de franchir le pas aussi pour mon épouse qui souhaite remplacer son “vélo hybride” que je lui ai fabriqué par un vrai vélo électrique capable de répondre à ses besoins et avec une bonne autonomie.

J’ai été contacté par la marque Eskute qui est une nouvelle marque de vélos électrique basée en Pologne et qui sort deux nouveaux modèles : Le premier est adapté au tout terrain et le deuxième est conçu pour la ville. J’ai choisi le deuxième car il correspond au style que souhaite mon épouse.


Avant tout, je voulais vous prévenir que ce test repose entièrement sur notre expérience (mon épouse et moi) et la marque Eskute nous laisse l’entière liberté et n’intervient aucunement dans ce test.


Le colis:

Les dimensions du colis sont de 148x25x65cm avec un poids d’environ 26Kg, autant vous conseiller d’être chez vous le jour de livraison et d’avoir quelqu’un pour vous aider à le déplacer.

à l’ouverture du colis, j’étais agréablement surpris par le soin apporté à l’emballage de chaque pièce.

J’étais également soulagé car le vélo arrive monté à 80% donc j’imagine que le montage du reste ne durera pas toute la journée.

Je commence par enlever toutes les protections , je découvre qu’il y aura que la roue avant à fixer ainsi que les pédaliers et le guidon.

Avant de passer au montage je jette un coup d’œil sur le manuel d’utilisation et je vérifie les différents accessoires inclus.

Parmi les accessoires on trouve, la poignée d’accélérateur qui permet de transformer le vélo en engin cyclomoteur, j’y reviendrai par la suite.

On trouve également un kit d’outils pour le montage.

Les deux pédaliers.

Et le chargeur qui permet de recharger la batterie.


Montage :

Je commence par desserrer les deux boulons à l’aide d’une clé Allen pour faire tourner la potence vers l’avant.

Je vérifie qu’elle est bien alignée avec la fourche puis je serre les boulons.

Pour attacher le guidon à la potence, je dévisse les 4 boulons

J’installe ensuite le guidon en veillant à bien le positionner et je finis par remettre la pièce qui va le maintenir et la serrer grâce aux 4 boulons.

Maintenant que le guidon est monté je passe à la fixation de la roue avant.

Je retourne le vélo pour une installation plus simple.

Je commence par dévisser et retirer la tige de maintien qui permet de maintenir la fourche bien parallèle pendant le transport.

J’installe ensuite le garde boue avant.

Je dévisse le boulon situé à l’avant de la fourche pour pouvoir fixer la fourche ainsi que le phare avant.

Ensuite je fixe les deux supports du garde boue sur les côtés de la fourche.

Je vérifie que le garde boue est bien aligné avec le reste du train avant.

Avant d’installer la roue avant, j’enlève les deux capuchons de protection.

J’installe la roue à son emplacement en veillant à bien insérer le disque de frein dans l’étrier avant.

Puis j’insère le blocage rapide de la roue avant en le vissant à la main et en le fermant une fois que j’estime qu’il est assez serré.

Je fais tourner la roue pour vérifier que le disque de frein ne frotte pas sur l’étrier.

Il est possible de régler l’écart de l’étrier pour éviter que le disque de frein frotte dessus, il suffit de visser ou dévisser cet élément qui maintient le câble de frein.

Le vélo est quasi assemblé, il reste les pédaliers.

Avant d’assembler les pédaliers il faut les différencier, pour cela il faut regarder la lettre gravée sur chacun, R pour la droite et L pour la gauche.

Il suffit après de les visser à la main puis de les serrer à l’aide de la clé fournie.

Voilà, à ce stade le vélo est assemblé et prêt à rouler, toutefois, avant la première utilisation il est conseillé de recharger entièrement la batterie.

La batterie est très bien intégrée dans le cadre du vélo et ne se voit quasiment pas.

Pour la recharger il suffit de brancher le chargeur dans le port dédié directement sur la batterie.

Il est possible aussi de détacher la batterie ce qui peut s’avérer très pratique si vous ne disposez pas de prise dans votre garage ou si vous habitez en appartement et que vous voulez éviter de monter votre vélo jusqu’à votre appartement pour le recharger.

Pour pouvoir démonter la batterie il faut la clé qui est fournie en double.

La particularité de ce vélo est la possibilité de rouler en mode cyclomoteur, c’est-à-dire avancer à l’aide d’un accélérateur au lieu de pédaler, comme une moto finalement.

on peut jongler avec ces modes très facilement : pédalage sans assistance, pédalage assisté et sans pédalage.

Pour installer la poignée c’est très facile, il suffit d’enlever la poignée existante.

Décaler légèrement le levier de frein puis insérer l’accélérateur et bien serrer l’ensemble.

Ensuite mettre une poignée légèrement plus courte qui est fournie.

Et enfin relier la fiche d’accélérateur avec celle présente sur le guidon.

Et pour un meilleur rendu, remettre les câbles dans la gaine en spirale flexible.

Le montage est terminé, cela reste très accessible à tous, il n’y a pas besoin de compétence ou de connaissance particulière pour faire ce montage, de plus tout est bien indiqué donc le risque de se tromper est très faible.

Il existe en plus une vidéo de montage sur la chaîne YouTube d’ Eskute pour le vélo tout terrain mais la procédure est presque la même pour le modèle ville.


Recharge:

Pour recharger le vélo, il suffit de le brancher au chargeur. Une Led rouge s’allumera sur le chargeur et deviendra verte une fois la batterie est pleine.


Test sur route :

Nous avons fait plusieurs tests sur route avec différents modes.

Ce qui est déjà très positif, c’est qu’à l’usage on n’a pas l’impression de traîner un poids supplémentaire dû au fait que c’est un vélo électrique, il se conduit comme un vélo normal. Le mode pédalage sans assistance permet d’utiliser le vélo normalement comme un vélo standard avec la possibilité de choisir sa vitesse grâce au système de changement de vitesse Shimano à 7 vitesses.

Une fois le mode assistance enclenché, on ressent tout de suite l’avantage du vélo électrique. Avec un simple coup de pédale, le moteur électrique de 250W situé à la roue arrière prend le relais et nous propulse plus ou moins vite selon le niveau d’assistance choisi, de 1 à 5. 

Et déjà à 1 et malgré mon gabarit, je ne ressentais quasi aucun effort ou difficulté à pédaler.

En mode cyclomoteur c’est littéralement le pied ! C’est le mode que j’ai apprécié le plus, il permet de rouler tranquillement sans aucun effort à une vitesse d’environ 25 Km ce qui est la limite légale en France, sur tous les trajets et les différentes routes que j’ai prises, je n’ai pas eu le moindre besoin de puissance, le vélo roulait à une vitesse constante et avait du couple.

Il faut tout de même relativiser, ce n’est pas un scooter, n’attendez-vous pas à doubler des voitures ou des bus, c’est avant tout un vélo et donc il est soumis à la réglementation en vigueur concernant les vélos électriques.


Autonomie:

Avec ma femme, nous l’avons utilisé pendant une semaine de manière intensive pour tester son autonomie, après plus de 28Km parcourus sur différents modes, je ne l’ai toujours pas rechargé. 

Le fabricant annonce entre 60 et 80 km d’autonomie en mode pédalage assisté et entre 30 et 40 km en mode cyclomoteur.  J’ai tendance à le croire et à faire une moyenne d’environ 50 km d’autonomie en cycle mixte.  

Je ferai une mise à jour de ces chiffres une fois que j’aurais fait assez de tests.


Caractéristiques supplémentaires:

  • Le panneau numérique LCD affiche des informations en temps réel comme l’autonomie de la batterie, la distance parcourue et le niveau d’assistance au pédalage. Il permet également de faire quelques réglages supplémentaires que vous trouverez dans le fascicule fourni avec.
  • l’avertisseur sonneur ou “kalxon” est vraiment puissant et permet de se faire entendre de très loin.

Le phare avant et feu arrière sont des Led ce qui permet une meilleure visibilité et une longue durabilité.

La fourche avant est à suspension ce qui permet d’absorber les bosses et les dos d’âne et rouler très confortablement.


Conclusion:

En conclusion, je dois avouer que je suis conquis par ce vélo, la qualité des matériaux et le confort d’utilisation sont au rendez-vous. Ajoutez à ça un prix plancher pour un vélo électrique et vous avez un vélo électrique avec un rapport qualité/prix qui est effectivement … imbattable!

Vous pouvez le voir et le commander sur Amazon :


Vous trouverez plus d’informations sur le site officiel du constructeur et bénéficiez d’un code de réduction “ CHADI60 “ qui vous permettra d’avoir 60€ de remise.

Si vous avez des questions ou si vous avez le même vélo, n’hésitez pas à partager vos retours en commentaire.

Si vous avez apprécié ce genre de tests, n’hésitez pas à me le faire savoir aussi, ainsi je pourrais vous en proposer d’autres. 

Catégories : BlogTutoriels

0 commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

fr_FRFrançais